En -311, Rome crée des « duumviri navales», premiers amiraux, deux officiers de rang subalterne, commandant 10 navires chacun, sous l’influence du tribun M. Decius. Ceci marque l’existence d’une flotte officielle.

Plus tard, les commandants de flotte, sont issus de l'ordre des chevaliers le plus souvent, mais quelques affranchis ont pu occuper ces postes, et ont le titre de préfet. Leur importance est mineure car les attaques se font sur terre ; leur rôle est surtout de surveiller les côtes (contre les pirates) et de protéger les convois de l'annone. Le commandant de navire, Navis magisterou triérarque dispose d'un grade équivalent ou légèrement inférieur à celui d'un centurion.

Le magister était l'officier qui dirigeait la navigation du vaisseau, qui donnait des ordres au timonier, aux marins, aux rameurs; il se tenait assis dans la cabine (thronus) à l'arrière du bâtiment  Dans la marine marchande, le même titre désignait ce que nous appelons le capitaine du navire, celui à qui le bâtiment et l'équipage étaient confiés par les armateurs, qui lui donnaient des instructions auxquelles il devait se conformer. Mais ces distinctions précises ne sont pas toujours observées.

Le proreta était le matelot qui se tenait à la proue des navires pour surveiller la mer, et indiquer par signes au timonier ou pilote (gubernator) installé à la poupe sur quel point il devait gouverner. Il commandait en second et avait sous sa surveillance immédiate tout ce qui tenait au gréement et à l'armement du navire. Le gubernator donnait les ordres aux rameurs et dirigeait le maniement des voiles.

Les trois classes de marins comprenaient les Classirii, soldats exercés pour combattre à bord, les matelots (nautae) et les rameurs (remiges), les moins considérés et qui formaient une classe à part.

Le chef des rameurs s'appelait le Hortator, et dirigeait leurs manœuvres; il réglait leurs mouvements à l'aide du chant nautique appelé celeusma (chanté par le posarius), auquel était approprié le pied proceleusmatique, de quatre brèves. Il aidait les rameurs à frapper en mesure, et, en quelque sorte, les animait à leur tâche; de là son nom. Il était assis à l'arrière du vaisseau avec un bâton (porticulus) à la main, dont il se servait pour battre la mesure.

Le service dans la marine est peu recherché et les citoyens romains l'évitent, les marins sont donc essentiellement des auxiliaires. Le service dure 26 ans, au bout desquels les non-citoyens, comme dans le reste de l'armée, reçoivent ldroit de cité.

 

200px-Corvus

navire-rhodien-01

quinquereme_rome_imper