21 octobre 2014

Discours de Silius

Silius, debout devant ses hommes, imposa le silence d’un simple geste du revers de la main. Tous les murmures s’étaient tus, anéantis par la solennité du moment. Chacun pressentait confusément combien les paroles qu’ils allaient entendre changeraient le cours de leur existence. Alors Silius parla, d’une voix forte et autoritaire :

« Aujourd’hui est un grand jour. Aujourd’hui, c’est une grande nouvelle que je dois vous annoncer. Je vais vous apprendre quelle destinée vous a promis Jupiter, par la voix de notre empereur Tiberius Claudius Drusus en personne. Un tel destin est si grand, si glorieux, qu’aucun temple ne sera jamais assez colossal pour le célébrer.

Aujourd’hui, par la volonté impériale, je me tiens face à vous en tant que légat de la neuvième légion. Ce n’est plus en frère d’armes que je m’adresse désormais à vous, car je ne suis plus l’aîné assurant les pas de son cadet. Non, je vous parle maintenant comme un père parle à ses fils. Ici en Pannonie, à Aquincum, je serai le père qui vous indiquera le chemin à suivre, le chemin d’une vie juste, bienfaisante et glorieuse vers laquelle chaque bon père romain doit guider ses fils.

Oui, avec moi vous emprunterez la voie glorieuse qui vous couvrira d’honneurs, et dont Rome vous sera reconnaissante pour l’éternité ! Soldats ! Vous tous : décurions, centurions, légionnaires, cavaliers, auxiliaires, mes fils ! Cette route commence ici, à Aquicum. Et bientôt ce sera sur l’île de Britannia que nous célèbrerons nos victoires et préparerons notre triomphe. Britannia, vous avez bien entendu ! Cette terre de maléfices, ensorcelée, envoûtée, prisonnière enchaînée par une religion obscure tenue par ces suppôts du mal qu’on nomme druides !

Vous vaincrez Britannia, pour l’honneur de Rome, votre mère à tous, qui est juste et bonne. Protégée par le lait nourricier de la louve qui allaita notre père à tous, Romulus, notre patrie ne peut supporter l’affront de cette Britannia débauchée, où les druides se délectent dans le cannibalisme et l’inceste !

Mes fils, écoutez votre père qui vous parle ! 
Fils ! Soldats ! Qu’y a-t-il de plus infâme que de s’accoupler en famille ?
Fils ! Soldats ! Qu’y a-t-il de plus horrible et bestial que de se nourrir de chair humaine ?
Fils ! Soldats ! Écoutez Rome votre mère qui vous supplie de libérer Britannia !
Fils ! Soldats ! Entendez ces paroles et obéissez en bons fils ! Libérez Britannia !

À partir de ce jour, de cet instant, votre vie est vouée à l’honneur et la gloire. L’honneur et la gloire de libérer Britannia.

Moi Silius, légat de la neuvième légion, je vous fais le serment de vous conduire à cette gloire ! »

PS_20141021212459

 

 

Posté par Silius à 21:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


06 octobre 2014

Invasion Britania

Empire romain L'invasion britania

Liburna_quinqireme3_copy

Au printemps de la quarante-troisième année de notre ère, à l’extrême nord-ouest de la Gaule, 80 000 hommes avaient embarqué sur une flotte de 800 navires sous les ordres du légat Aulus Plautus. L’invasion de Britannia venait de débuter. L’Empire romain, qui s’étendait alors, du nord au sud, de la partie la plus septentrionnale de la Gaule jusqu’au Maghreb, avait pris frontière à l’ouest au niveau du Danube. Claude en était l’Empereur. Il fut porté sur le trône par une poignée de prétoriens conspirateurs ayant assassiné son prédécesseur. Certains de ces prétoriens naïfs jouèrent de la calomnie et dirent de cet Empereur peu connu, venu de Lugdunum, que ce n’était qu’un bègue peureux et simple d’esprit. Ce sont ces mêmes prétoriens qui, quatre ans plus tard, et moins de deux ans après le débarquement, le porteront en triomphe, quand ce soit disant simple d’esprit entrera dans la ville britannique à dos d’éléphant pour bien montrer et asseoir sa force, sa puissance, son pouvoir sur l’île de Britannia. Mais d’autres événements se trament sur une île voisine de Britannia, une île méconnue nommée Hibernia.

Celtic Music - Legend

Posté par Silius à 21:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :